Donald Trump

Donald Trump – Des mots en images

Donald Trump – Des mots en images

Donald Trump, né le à New York, est un homme d’affaires américain. Magnat milliardaire de l’immobilier, il est également animateur de télévision et homme politique.

Il est le fils d’un entrepreneur dans le secteur immobilier de New York, cofondateur de la compagnie Elizabeth Trump & Son. Donald Trump y travaille durant ses études à l’école de commerce de Wharton à l’université de Pennsylvanie. En 1968, il rejoint cette société, qu’il dirige depuis 1971 et qu’il renommera The Trump Organization. Il est également fondateur de la Trump Entertainment Resorts.

Donald Trump est célèbre pour avoir bâti son empire et sa notoriété sur des bâtiments prestigieux qui portent généralement son nom. La plupart de ses réalisations se trouvent dans l’État de New York, avec notamment des gratte-ciels, mais on relève aussi un grand casino à Atlantic City, le Trump Taj Mahal.

Impliqué dans le secteur du divertissement télévisuel, il est notamment, de 2004 à 2015, l’animateur de l’émission de télé-réalité The Apprentice, ce qui contribue largement à sa célébrité.

En , Donald Trump annonce sa candidature aux primaires du Parti républicain pour l’élection présidentielle de 2016. Connaissant un succès inattendu, il obtient le nombre suffisant de délégués pour être investi candidat républicain. Marquée par de nombreuses polémiques, sa campagne se distingue par un faible coût et une absence de recours à des sponsors, par des propositions parfois radicales visant à réduire l’immigration, et par un positionnement contre l’establishment et le politiquement correct. Ainsi, il s’avère être éloigné du profil habituel des candidats du Parti républicain et constitue un cas singulier dans l’histoire politique américaine.

Donald Trump appelle, en juin 2015, à la construction d’un mur le long de la frontière mexicaine avec pour objectif de « stopper l’immigration illégale ». Il déclare que le paiement du prix de la construction sera réclamé au Mexique, qui a un important déficit commercial avec les États-Unis.

En août 2015, il se prononce pour l’expulsion des États-Unis de tous les immigrés clandestins et, en février 2016, il déclare au magazine Valeurs Actuelles : « Nous avons un énorme problème d’immigration clandestine (…) Je ne combats pas l’immigration : qu’aurait été l’Amérique sans ses immigrés ? Mais l’immigration illégale peut et doit être stoppée, ainsi que celle de ceux qui veulent nous imposer leurs règles et leurs dogmes.». Selon la journaliste Amy Dardashtian, sa politique immigratoire pourrait être jugée plus respectueuse de la Constitution américaine et de sa clause dite Take Care, que celle de Barak Obama.

Le pape François juge, en février 2016, « qu’une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne ». Donald Trump, qui avait déjà estimé que « le pape est quelqu’un de très politique » et qu’« il ne comprend pas les problèmes de notre pays », répond vivement à son tour, en s’indignant du fait « qu’un responsable religieux mette en doute la foi d’une personne ».

Il entend réduire l’immigration légale, qui engendre selon lui un dumping social et un taux de chômage élevé, inciter les entreprises à embaucher les citoyens américains en priorité, obliger les candidats à l’entrée sur le sol américain à certifier qu’ils peuvent subvenir à leurs propres besoins, rehausser les standards d’admission des réfugiés dont il juge le programme trop coûteux — pour mieux prendre en charge les orphelins américains et améliorer la sécurité dans les quartiers sensibles, et expulser les milliers de réfugiés syriens entrés sur le sol américain, qu’il présente comme un « cheval de Troie » pour les terroristes.

Source : Wikipédia

error: Content is protected !!