Alep
Alep - Des mots en images

Alep – Des mots en images

Alep (حلب, alab en arabe ; Βέροια Beroia dans l’Antiquité) est la deuxième ville de Syrie et est le chef-lieu du gouvernorat d’Alep, le gouvernorat de Syrie le plus peuplé, situé dans le nord-ouest du pays. Elle comptait 1 693 803 habitants en 2009.

Il s’agit de l’une des plus vieilles villes du monde à avoir été constamment habitée, étant habitée depuis le VIe millénaire av. J.-C.. Ceci est dû à son emplacement stratégique des points de vue militaire et commercial entre la mer Méditerranée et la Mésopotamie. D’ailleurs, le centre de la ville a été classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 1986. Elle est arrosée par la rivière Quoueiq, l’ancien Belos (Βήλος) des Grecs.

En août 2012, l’Armée syrienne libre décide de combattre le régime syrien à Alep pour essayer de faire tomber le nord de la Syrie du côté de l’opposition syrienne. Pendant l’été, elle est le théâtre d’une violente bataille opposant les forces loyalistes aux rebelles. Les rebelles disent alors contrôler la moitié de la ville et l’armée syrienne bombarde leur position avant une importante offensive devant mobiliser 20 000 soldats, contre 4 000 à 8 000 rebelles.

Le grand bazar ou souk d’Alep est gravement incendié les 28 et 29 septembre 2012, la mosquée Khousrouwiyah datant du xvie siècle est détruite par des bombardements rebelles à l’été 2014, ainsi que l’entrée de la citadelle d’Alep. La mosquée al-Atrouche est gravement endommagée, la bibliothèque des Waqifiyya, incendiée et le minaret de la mosquée omeyyade d’Alep tombe sous les bombardements. En tout, 121 bâtiments historiques sont détruits ou endommagés dans la vieille ville d’Alep.

En 2016, divers camps se disputant par les armes la ville, celle-ci est toujours en guerre. La partie ouest est tenue par les forces loyalistes. La partie est, sous mainmise des rebelles islamistes, est en grande partie désertée et gravement endommagée. L’approvisionnement en eau courante qui avait été coupé depuis l’été 2015 par les forces rebelles est rétabli en février 2016.

Le savon d’Alep a été élaboré, à l’origine, dans la ville d’Alep il y a 3 500 ans. Il est considéré comme le plus vieux savon du monde.

Sa recette aurait atteint l’Europe au xiie siècle lors des croisades. Des savonneries virent le jour en Espagne et en Italie. La production reste cependant faible. Il est le lointain ancêtre de l’ensemble des savons durs et, en particulier, celui du savon de Marseille, qui lui date de la fin du xve siècle.

Même si l’appellation d’origine n’est pas protégée, il est surtout fabriqué à Alep. Les violences lors de la guerre civile syrienne compromet sa fabrication, et pousse les fabricants à délocaliser la production.

Source : Wikipédia

Skills

Posted on

4 octobre 2016

error: Content is protected !!