Fat Man
Fat Man

Fat Man – Des mots en images

Fat Man (« homme obèse » en français) était le nom de code de la bombe A qui fut larguée sur Nagasaki au Japon le par l’armée américaine. C’est la deuxième et dernière bombe utilisée de manière offensive.

Le second bombardement atomique eut lieu le 9 août 1945. Parti de Tinian, le bombardier B-29 Bockscar devait initialement larguer la bombe « Fat Man » sur la ville de Kokura mais son pilote, Charles Sweeney, décida de se reporter sur la cible secondaire de Nagasaki du fait de la couverture nuageuse sur la ville. Deux autres B-29 décollèrent peu après : The Great Artiste piloté par Frederick Bock et The Big Stink piloté par le lieutenant-colonel Hopkins.

 

À h 50, une alerte aérienne fut donnée à Nagasaki mais fut rapidement levée aux alentours de h 30. Quand les avions apparurent au-dessus de la ville vers 10 h 56, les Japonais pensèrent qu’il s’agissait d’avions de reconnaissance, alors courants, et aucune alarme ne fut donnée.

Quelques minutes avant l’explosion de la bombe, The Great Artiste largua des instruments attachés à trois parachutes. Des messages à destination du professeur Ryukochi Sagane, un physicien nucléaire qui avait travaillé avec trois des membres du projet Manhattan, accompagnaient l’équipement parachuté. Les messages lui demandaient d’avertir le public japonais des dangers de la bombe atomique, mais ils ne furent trouvés qu’à la fin de la guerre.

À 11 h 2, une percée dans les nuages sur Nagasaki permit au bombardier de Bockscar, le capitaine « Kermit » Beahan, de viser la zone prévue, une vallée avec des industries. Fat Man fut alors larguée et explosa à 469 mètres d’altitude. L’explosion eut lieu entre les deux cibles potentielles : l’usine d’aciérie et d’armement de Mitsubishi au nord et l’usine de torpilles Mitsubishi-Urakami au sud.

La bombe fut larguée à 10 h 58 heure locale et l’explosion d’une puissance de 20 kilotonnes détruisit 3,8 km2 de bâtiments dans le district d’Urakami.

 

La détonation eut lieu à 550 mètres au-dessus de la ville, tuant plus de 70 000 civils.

Il s’agissait d’une bombe au plutonium 239 d’une puissance de 21 à 23 kilotonnes. Sa puissance était donc légèrement supérieure à celle de Little Boy larguée sur Hiroshima. La destruction fut toutefois moins importante à cause de la nature vallonnée du terrain à Nagasaki.

Source : Wikipédia

 

Compétences

Posté le

11 août 2015

error: Content is protected !!