Georges-François Leclerc

Georges-François Leclerc
George-François Leclerc

Georges-François Leclerc – Des mots en images

Georges-François Leclerc – Des mots en images

Le préfet de Haute-Savoie vient de signer la déclaration d’utilité publique du centre de congrès en projet sur les rives du lac à Annecy. Il va ainsi à l’encontre des préconisations du commissaire enquêteur qui avait retoqué le projet en mai dernier.

Le 03 mai 2016

La  nouvelle vient juste de tomber et elle va faire pousser des cris de joie aux opposants au projet de construction par l’agglo d’Annecy d’un centre de congrès sur la presqu’île d’Albigny. Le commissaire-enquêteur a rendu un avis défavorable à ce projet.

Selon le commissaire-enquêteur, « l’opportunité du projet n’est pas avérée » ; « le bilan coûts/avantages est défavorable au projet », donc « la nécessité de procéder à des expropriations ne s’impose donc pas. »

Dans son rapport, le commissaire-enquêteur pointe un grand nombre d’arguments négatifs: « un grave déficit de concertation avec la population », « des pétitions et trois livres d’or absents du dossier », « la nécessité du projet non démontrée », « des études économiques obsolètes ou citées de manière tronquées ».

Mais aussi, « des éléments financiers contenus dans le dossier insuffisants », « »de lourdes incertitudes qui pèsent sur ce projet entièrement financé par la collectivité », des éventuels « surcoûts pas assez évoqués » dans le dossier…

Il relève aussi des préconisations de la loi Littoral non respectées et un impact environnemental et paysager pour ce projet…

Bref, selon lui, il ne revêt pas un caractère d’utilité publique…

Les réactions des opposants fusent de toutes parts. Reste maintenant à connaître la décision du préfet de la Haute-Savoie : signera-t-il ou pas une DUP pour laquelle le commissaire-enquêteur a émis un avis défavorable…

Source : La Dauphine libéré

Skills

Posted on

13 septembre 2016

error: Content is protected !!